2014 Cultivons ensemble notre avenir

Bravo pour "Le Monde selon Monsanto"

Le monde selon Monsanto: DVDJ'ai regardé hier le reportage "Le Monde selon Monsanto" de Marie-Monique Robin diffusé sur Arte. Je dis bravo à la réalisatrice. Quel courage! Une chance qu'il existe encore dans ce monde des journalistes d'investigation dignes de ce nom.
Fruit d’une enquête exceptionnelle de trois ans sur trois continents, ce livre reconstitue la genèse d’un empire industriel, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l’administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu l’un des premiers semenciers de la planète. Ce reportage retrace l'histoire (horrible) de cette multinationale agroalimentaire, premier fabriquant d'OGM dans le monde. Elle a à son actif entre autre, la fabrication de l'agent orange, un produit chimique déversé par millier de tonnes du haut du ciel par les américains lors de guerre du Vietnam. Ce produit a été et est encore aujourd'hui responsable de naissances d'enfants handicapés mentalement et physiquement.
C'est également Monsanto qui est l'inventeur des PBC, produit présent dans les électroménagers jusque dans les années 90 et qui serait responsable de l'augmentation des cancers dans nos pays. Les hormones de croissance bovine et laitière (interdites en Europe mais commercialisé en Amérique du Nord) sont également l'invention de la firme. Depuis sa création, en 1901, la multinationale a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits. Pourtant, aujourd’hui, Monsanto se présente comme une entreprise des «sciences de la vie», récemment convertie aux vertus du développement durable. Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, conçues notamment pour résister aux épandages de Roundup, l’herbicide le plus vendu au monde, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l’humanité.
En réalité, en manipulant ainsi la nature au gré de leurs intérêts financiers, Monsanto prend les êtres humains pour des cobayes sans leur consentement. Aux Etats-Unis, 70% des produits alimentaires commercialisés contiennent des OGM, tandis qu'aucune étude sérieuse ne prouve l'innocuité des modifications génétiques sur la santé humaine. En plus, le consommateur ne peut trier les produits car les OGM ne sont pas étiquetés. Je vous invite à visualiser ce documentaire, disponible à la vente ici .

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé