2014 Cultivons ensemble notre avenir

Des OGM dans les aliments pour bébé

Des OGM dans les petits pots pour bébéL'on entend souvent "Mais en Europe les OGM sont interdits!". Faux. C'est plus compliqué que cela. On est certes moins exposés que les américains mais les OGM se retrouvent tout de même dans nos assiettes.  La loi impose l'étiquetage dès lors qu’un produit contient plus de 0,9 % d’OGM.  Mais plus de 80 % des OGM sont destinés à l’alimentation des animaux d’élevage. Les vaches, les porcs ou les volailles à partir desquels on prépare des aliments (laitages, charcuterie, plats cuisinés, etc.) sont nourris avec du maïs et du soja transgéniques. Or, la loi n’impose pas d’étiqueter ces produits. Voilà où se situe la nuance.

Des OGM dans les petits pots pour bébé

Depuis 1998, Greenpeace édite et actualise un guide de tous les produits alimentaires contenant de OGM. L'on y trouve que les aliments pour bébés des marques Blédina, Candia, Celia, Nutricia et Nestlé contiennent des OGM.

Le bio, le seul label excluant totalement les OGM

Le cahier des charges de l'agriculture biologique est le seul à exclure totalement les OGM tout le long de la chaîne d'élevage et de production.  Il est donc préférable, surtout pour les bébés, d'acheter des petits pots labellisés bio comme les marques HIPP ou Babybio.

Des OGM dans les petits pots pour bébé

Sachez que les certifications "Label rouge" et "AOC" (Appellation d'Origine Contrôlée)  n'excluent pas systématiquement les OGM dans leurs produits. 

C'est quoi le problème avec les OGM?

Et bien le principal problème c'est tout simplement que l'on ne sait pas. Le principe de précaution s'impose car aucune étude ne démontre l'innocuité des OGM sur la santé humaine. C'est plutôt le contraire! Certaines études montrent qu'ils seraient potentiellement dangereux, notamment en ce qui concerne la fertilité.

Une étude récente, commanditée par le gouvernement autrichien, a révélé des risques importants que feraient peser les OGM sur la santé. Les souris nourries avec une variété autorisée de maïs génétiquement modifié (GM) de Monsanto se reproduisent plus difficilement que celles nourries avec une variété de maïs conventionnel identique. Ce maïs GM a été autorisé sur base d’un avis positif rendu par l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Alors dans le doute pourquoi prendre l'option la plus risquée? Protégeons notre santé et celle de nos enfants et évitons de consommer des OGM.

Téléchargez le guide de Greenpeace en cliquant ICI.


Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé