planter un pied de vigne

Comment planter un pied de vigne dans son jardin ?

Rien n’est plus somptueux que des arbres fruitiers au beau milieu d’un jardin ou d’un terrain aménagé. De par leurs couleurs et parfums qu’ils dégagent en période de floraison, les fruits bientôt mûrs nous offrent une certaine vision du paradis.

Si certains sont plus conventionnels tels l’amandier ou le figuier, d’autres sont plus exceptionnels au milieu d’un jardin. Ainsi, le pied de vigne comme on en voit par milliers dans les terres arides et ensoleillées du Languedoc. S’il ne paye pas de mine au niveau esthétique, il vous régalera les papilles en vous fournissant d’excellentes grappes de raisins dès la fin de l’été.

Comment se présente un pied de vigne ?

C’est un arbrisseau qui ne dépasse pas les 80 cm avant qu’il ne démarre sa croissance. Son tronc est très rustique et est facilement reconnaissable parmi tant d’autres. Comme pour tous végétaux, ce plant se compose de différentes parties bien distinctes qui seront importantes à identifier pour le planter au mieux dans la terre.

On trouve tout d’abord le porte greffe qui est le pied du plant. C’est sur ce dernier que l’on a préalablement greffé une variété de raisin bien précise. C’est donc lui que l’on doit choisir au mieux au moment de l’achat, car de lui dépendra votre futur raisin. On a ensuite le point d’assemblage où se trouve le greffon, d’où pousse le rameau qui s’y est développé.

Il est important de noter qu’un pied de vigne est très résistant aux différentes maladies, et à la sécheresse telle qu’on peut fréquemment la rencontrer dans le sud de l’Europe. Il n’est en fait sensible qu’aux forts et violents orages qui font déverser de la grêle sur ses fruits.

Où planter sa vigne ?

Le pied de vigne peut se planter dans tous types de sol vu qu’il est résistant aux fortes sécheresses. Peu importe donc que le sol soit très sec ou empli d’une multitude de pierres et cailloux de toutes tailles. C’est un arbrisseau qui aime avoir très chaud et qui déteste par contre se retrouver les pieds dans l’eau.

C’est la raison pour laquelle il est préférable de le planter légèrement en pente, afin que l’eau de pluie ne vienne stagner autour de lui. En permettant une bonne évacuation de l’eau, même celle de l’arrosage, on lui garantit d’être constamment au sec, ce qu’il apprécie par-dessus-tout.

On aura tout de même compris qu’il lui faudra un emplacement directement face au soleil, et ce, le plus longtemps possible durant la journée.

Comment planter au mieux son pied de vigne ?

Il est impératif de le planter durant la période hivernale, alors qu’il est au repos. Il est tout de même conseillé d’attendre que les grands gels soient passés, mais de ne pas patienter jusqu’à l’arrivée du printemps. Il faudra bien entendu commencer par creuser un trou conséquent dans la terre, d’au moins 50 cm de largeur et profondeur.

Dans ce trou, on commencera par y insérer de l’engrais pour arbres fruitiers, ainsi que du compost de fumier, en respectant les doses affichées sur les différents emballages. On déposera alors de la terre par-dessus, au moins 20 cm de sorte que quand on place le pied dans son trou, les racines ne soient aucunement en contact avec le fumier déjà incorporé.

Puis il faudra bien enterrer le pied de vigne, de sorte qu’il soit droit et qu’il tienne debout quasiment tout seul, bien qu’on puisse l’y aider à l’aide de tuteurs durant les premières semaines. Le plus important lors de cette plantation, est le fait de vérifier que le point de greffe, identifiable à un bombement sur le tronc, soit au moins à 3 cm au-dessus du sol.

Attention si vous le plantez près d’un mur ou d’un quelconque autre arbre, car il poussera peu en hauteur mais conséquemment en largeur. C’est pourquoi il faut prévoir 1m50 à 2 mètres tout autour de lui.

Comment prendre soin de son pied de vigne ?

Il nécessitera beaucoup d’eau lors de la plantation afin de l’immerger dans son nouvel environnement. Prévoir donc entre 5 et 10 litres d’eau, à lui verser au pied en prenant son temps. Par la suite, l’arrosage se fera dans des conditions les plus normales.

Bien qu’il faille lui donner de l’eau la toute première année, il n’en sera pas de même les années suivantes, puisque l’eau de pluie lui sera plus que suffisante.

Ensuite, le seul entretien que demandera cet arbre sera de le libérer de ses grappes de raisin dès qu’elles seront bien mûres et de lui faire ensuite une taille conséquente juste avant l’hiver. Que du plaisir donc, à le voir grandir et nous offrir son délicieux raisin.

Dwight Roberts
Moi, c'est Julie Roberts, ça ne s'invente pas et ne me demandez pas, je ne sais pas ce que mes parents avaient dans la tête le jour de la naissance. Non, je ne suis pas aussi jolie que l'actrice, mais plus écolo, sans doute que oui ! Écolo de nos jours, il faut bien du courage pour l'être et le revendiquer.