Skip to content

Comment et où planter de la lavande dans le jardin ?

comment planter la lavande

Le potager nous est aujourd’hui d’une utilité primordiale, tout comme il pouvait l’être déjà par le passé. Tout d’abord pour manger sainement des produits entièrement naturels, mais aussi pour faire de sacrées économies.

Comparé à ce dernier, le jardin fait davantage figure de hobby, puisqu’on y passe son temps par passion, et non pas par intérêt culinaire ou financier.

Le jardin, c’est avant tout un endroit des plus apaisants. Un refuge idéal pour se ressourcer l’esprit, au milieu des innombrables parfums et couleurs associés aux multiples fleurs et plantes. Dont la lavande est un sujet phare, qui s’avère peu compliqué à entretenir.

Une plante reconnaissable entre toutes

La lavande est une plante vivace qui fait partie de la famille des lamiacées. Les lavandes, puisqu’il en existe plus de 20 sortes différentes, sont des petits arbustes spécifiques à la région provençale et méditerranéenne, qui ont la particularité de posséder des fleurs hautement parfumées, ainsi qu’un feuillage très sec et aromatique.

Selon les différents types de lavande, sa fleur sera de couleur blanche, bleue, rose ou mauve. Par contre, qu’importe leur couleur, elles resteront extrêmement parfumées du tout début du printemps à la toute fin de la saison d’été.

On sait que la lavande n’est que peu appréciée des pucerons, cependant elle attire les abeilles qui se nourrissent de son nectar. C’est donc à une plante mellifère à laquelle nous avons à faire, dont on produit un miel des plus doux et onctueux, qui est réputé être très bénéfique pour notre santé. Dès l’arrivée de l’automne, les fleurs se sèchent sur place, tout en gardant un parfum des plus agréables.

C’est pourquoi, on les récolte depuis toujours à ce moment-là, pour les emballer dans des sachets en tissu que l’on place à différents endroits de la maison pour l’embellir de ses odeurs enivrantes.

Où planter votre lavande ?

On aura compris que la lavande est une plante qui aime se trouver face au soleil, et qu’elle peut résister à des sécheresses comme on le constate durant les chaudes saisons de l’été dans le sud de l’Europe, et plus particulièrement en France, dans les régions de la Provence et du Languedoc.

Voilà pourquoi la lavande aime à se trouver dans des sols arides et emplis de cailloux, où l’eau ne stagne en aucune occasion.

C’est donc sur la surface la plus exposée aux rayons lumineux du soleil qu’il faudra creuser un trou d’une trentaine de centimètres de profondeur pour accueillir vos plants de lavande. Vous pourrez mélanger à la terre de l’amendement organique mais seulement en très légère quantité, qui se suffit en général à une unique poignée.

Il faudra aussi penser à espacer vos trous de 50 cm, car si la lavande ne pousse que très peu en hauteur, il arrive qu’elle s’élargisse de façon imposante.

Et puisqu’elle est néfaste aux pucerons de par sa forte odeur, on peut très bien en planter aux abords du potager, en prenant garde à ce qu’elle ne reçoive pas trop d’eau lors de l’arrosage quotidien des légumes.

Quand et comment planter la lavande ?

Comme toutes les plantes vivaces, la lavande se met en terre au tout début du printemps, juste après les dernières apparitions du gel nocturne. Mais certains la plantent à l’automne pour être sûr de pouvoir profiter de ses fleurs au printemps.

C’est au choix, l’important étant de ne pas la planter durant les grands froids de l’hiver. Une fois avoir creusé le trou qui doit l’accueillir, il est important de bien humidifier la motte pleine de racines dans un bac à eau pendant plusieurs minutes.

Pendant ce temps, il sera utile de retirer les cailloux qui pourraient se trouver au fond du trou, et d’y apposer la poignée d’amendement organique que vous mélangerez à la terre fraîchement retournée. Ensuite, vous placerez votre motte de lavande dans le trou, que vous bourrerez avec la terre en veillant à n’enterrez que les racines, et non pas le début de végétation.

Enfin, il vous faudra bien tasser la terre afin qu’il n’y ait aucun trou d’air et que les racines soient bien prisonnières du sol, et donc à l’abri de toute lumière. Il ne vous restera plus alors qu’à arroser abondamment votre plante, de sorte que tout ce qui est dans ce trou soit bien humidifié.

Attention, ce sera la seule et unique fois que vous arroserez votre lavande de la sorte. Il vous faudra en effet être bien plus économe en apport d’eau toutes les prochaines fois que vous l’arroserez, car la lavande déteste être immergée sous l’eau. Voilà, vous n’aurez plus qu’à profiter de son fort parfum dès l’apparition des véritables premiers beaux jours, et ce, durant toute la belle saison.